Si pour les couples, l’acte sexuel nourrit la passion et le lien entre eux, pour le médecin, l’activité sexuelle s’apparente à une cure antidépresseur, un stimulant cardiaque et un anticancéreux. Autrement dit, il n’y a aucune restriction à faire l’amour fréquemment. David Weeks, neuropsychologue de l’hôpital Royal Edimburg affirme même que la fréquence des ébats amoureux peut rajeunir une personne de 10 ans. Il recommande à cet effet de faire l’amour trois fois par semaine. Que se passe donc-t-il dans le corps lors d’un acte sexuel ? Est-ce que les relations sexuelles peuvent être bénéfiques pour la santé. Les détails ci-après.

L’activité sexuelle rajeunit

Selon David Weeks, l’activité sexuelle est plus efficace qu’un antirides. En effet, lorsqu’il a mené son enquête auprès de ses patients hommes et femmes âgés de 20 à 104 ans, il a conclu que ceux qui entretenaient une activité sexuelle épanouie paraissaient 10 ans de moins que leur âge. Scientifiquement, la production de testostérone durant l’acte favorisait la tonification des muscles, ce qui ralentissait le relâchement des tissus cutanés.

L’acte sexuel aide au régime minceur

Pour ceux qui sont à cheval sur les chiffres depuis qu’ils ont suivi un régime amincissant, sachez qu’à chaque acte sexuel, on perd environ 200 kcal. Cela peut donc vraiment aider pour perdre du poids rapidement, surtout lorsque les relations sont plus fréquentes dans la journée et dans la semaine.

Faire l’amour soulage les pensées et relaxe le corps !

Il faut également savoir que l’effort physique accompagné d’excitations soulage les nerfs et relaxe le corps. En effet, chez les personnes nerveuses, la relation sexuelle agit comme un véritable antidépresseur. Ces sujets stressent moins lorsqu’ils font régulièrement l’amour avec leurs partenaires.

Les relations sexuelles pour se protéger des AVC

Durant l’acte, les partenaires mettent à rude épreuve leur corps et il en va aussi de leur respiration. Ceci permet de gérer le rythme cardiaque et d’améliorer sa santé cardio-vasculaire. En faisant l’amour constamment, les couples pourraient réduire de moitié les risques d’AVC.

Les rapports sexuels aident à lutter contre le cancer du sein

Cela devrait encourager les femmes à céder plus souvent aux avances de leurs maris et copains. En effet, une étude récente a révélé que les caresses intimes, notamment au niveau des tétons, libère plus d’ocytocine, une hormone qui protège contre le cancer du sein.